NTC

Titre Professionel Négociateur Technico-Commercial

Niveau 5 – Bac+2

MINISTÈRE DU TRAVAIL ET DU PLEIN EMPLOI ET DE L’INSERTION

DATE D’ENREGISTREMENT : 16/05/2024  / V3 – DATE DE MAJ 09/07/2024

Cette formation s’adresse aux professionnels et futurs professionnels dans le domaine du commerce.

accessibilité

Pour les personnes en situation de handicap, un accompagnement spécifique peut être engagé pour faciliter leur parcours. Vous pouvez contacter notre référent handicap.

prérequis

Toute personne, indépendamment de son âge, nationalité, statut ou niveau de formation, peut prétendre à la validation des acquis de l’expérience (VAE) si elle justifie d’au moins un an d’expérience en rapport direct avec la certification NTC. Cette expérience peut être professionnelle, non salariée, bénévole, de volontariat…

passerelles et poursuites

Suite à cette formation, des passerelles sont possibles pour une poursuite d’étude sur un niveau de qualification supérieur ou transverse dans le secteur.

Les titulaires de la formation accèdent très majoritairement à l’emploi et ne poursuivent pas immédiatement leur parcours de formation.

Toutefois, ce titre permet de postuler à une licence professionnelle ou à un titre de niveau 6 dans les métiers du management commercial.

débouchés

· Chargé d’affaires
· Ingénieur commercial
· Chargé de clientèle
· Technico-commercial itinérant
ou sédentaire
· Agent commercial

indicateurs d'appréciations

· Taux d’obtention :
· Taux de candidats :
· Taux insertion globale emploi :
· Taux métier :

NOS +

La formation comprend en plus du référentiel et en fonction des besoins de l’apprenant :

Un accompagnement à la réalisation du dossier Professionnel.

Un examen blanc.

Des aides à la recherche d’emploi.

Coût de la formation

Le coût de la formation est déterminé en fonction des Niveaux de Prise en Charge (NPEC)

Il s’élève en moyenne à 6000 € HT par apprenant, à retrouvez à titre informatif sur ce lien

OBJECTIFS et programme

À l’issue de la formation le titulaire en titre sera capable :

CCP1. De concevoir et organiser une prestation de services au domicile.
· Analyser une demande de services au domicile
· Accueillir les attentes et concevoir une prestation adaptée
· Réaliser la gestion administrative en lien avec la prestation
· Organiser et coordonner la prestation de services au domicile

CCP2. D’animer et coordonner une équipe d’intervenants à domicile.
· Recruter des intervenants et accompagner leur intégration.
· Planifier et contrôler l’activité des intervenants.
· Accompagner et soutenir l’équipe des intervenants.

CCP3. De contribuer à l’amélioration de la qualité de service et représenter la structure auprès des partenaires.
· Veiller à la qualité du service rendu lors des interventions à domicile.
· Coopérer avec des partenaires pour coordonner les interventions au domicile.

Modalités par le biais VAE

On estime que la durée moyenne d’une démarche de VAE s’établit entre neuf mois et un an, du dépôt du dossier de recevabilité jusqu’à la validation par le jury.

La procédure pour une VAE commence par la recevabilité de la candidature. Cette étape consiste à vérifier que le candidat a bien exercé des activités professionnelles en rapport direct avec la certification visée, pendant une durée suffisante. Pour cela, le candidat doit remplir lun formulaire CERFA en ligne, puis l’envoyer, accompagné de tous les justificatifs demandés. Le service compétent notifie ensuite sa décision sur la recevabilité de la demande dans un délai de deux mois.

L’accompagnement, bien que facultatif, est fortement recommandé et commence dès que la recevabilité est confirmée. Cet accompagnement inclut une aide méthodologique pour décrire les activités et l’expérience du candidat en conformité avec le référentiel de la certification visée, pour formaliser le dossier de validation et pour préparer l’entretien avec le jury. Il peut également inclure une orientation vers une formation complémentaire et une aide à la recherche de financement.

Une fois la recevabilité confirmée, le candidat doit constituer un dossier de validation détaillant les activités réalisées, les situations de travail et les compétences mobilisées, en les reliant aux référentiels de la certification visée. Si prévu par l’autorité de certification, une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée peut être demandée. Le processus se termine par un entretien avec un jury, qui permet de compléter ou d’apporter des précisions aux informations contenues dans le dossier de validation.

MOdalités d’évaluations

L’étape d’évaluation des acquis de l’expérience se compose en 3 temps : 

– La réception du dossier de validation qui est ensuite soumis à un jury qui évalue les acquis du candidat en les comparant aux référentiels d’activités et de compétences de la certification visée

– Si une mise en situation réelle ou reconstituée est prévue, le jury évalue les méthodes et gestes techniques utilisés par le candidat

L’entretien avec le jury permet de vérifier l’authenticité des informations du dossier, le niveau de maîtrise des compétences requises, et de demander des informations complémentaires si nécessaire.

Le jury se prononce ensuite sur la validation des acquis. Il peut décider d’une validation totale, attribuant ainsi la certification, identique à celle obtenue par les autres voies d’accès (formation initiale, apprentissage, formation continue). Si toutes les conditions ne sont pas remplies, une validation partielle peut être accordée, permettant d’obtenir un ou plusieurs certificats de compétences professionnelles, avec des précisions sur les compétences à compléter. En cas de non-respect des conditions de compétences, d’aptitudes et de connaissances, la validation peut être refusée.

Le jury est composé de représentants qualifiés de la profession concernée. La décision finale du jury est notifiée au candidat l’organisme certificateur.

Retrouvez les modalités et indicateurs de résultats sur la fiche RNCP N°39063 sur le site de France Compétence.

prochaine rentrée en septembre 2024